Les Cyclades #1 : Santorin

Voici le premier article sur la série des Cyclades, je vais faire 1 article par île comme il m’a été demandé, comme ça ça sera plus simple si vous avez prévu de faire une île plutôt qu’une autre.
Nous sommes partis 15 jours ce mois d’août découvrir les Cyclades, on a choisi de faire Santorin, Milos, Paros et Mykonos.

Quelques infos sur les Cyclades

Comment s’y rendre ?

La compagnie Volotea s’est récemment installée à l’aéroport de Marseille, et elle propose deux liaisons : Marseille – Santorin, et Marseille – Mykonos. On a donc atterri à Santorin, et au retour nous sommes partis de Mykonos. Les tarifs étaient super avantageux à notre grande surprise, on a payé 250€ l’aller-retour par personne.

Se loger ?

On a mixé entre Airbnb et hôtels. Je vous conseille de vous y prendre longtemps à l’avance pour réserver, ce que nous n’avons pas fait. On a tout réservé 3 semaines avant le départ et il ne restait quasiment rien ! Si on a pu faire des économies sur les vols, ce n’était pas du tout la même histoire avec les logements, puisque c’est hors de prix en pleine saison ! Particulièrement sur Santorin où si vous voulez avoir un joli logement avec jacuzzi il faut compter au moins 300€ la nuit ! Alors sur la caldeira d’Oia n’en parlons pas…
Sur Santorin on a loué un Airbnb à Finikia, village situé à 5 min d’Oia en scooter. Une jolie maison grecque typique creusée dans la roche, avec une petite terrasse et jacuzzi privés : voici le lien juste ici.
Ca nous a permis de découvrir le joli village de Finikia. Je vous conseille de dîner au restaurant Lefkes, un des meilleurs qu’on ait pu faire dans les Cyclades. (pensez à réserver comme dans tous les restaurants en Grèce), Il faut dîner à l’étage sur la terrasse pour avoir une jolie vue sur le village.

Se déplacer entre les îles ?

Vous devez prendre le ferry pour vous déplacer entre chaque île. Je vous conseille de réserver vos traversées avant vos logements car pour certaines liaisons il n’y a pas de traversée tous les jours. Sur Milos par exemple, pour rejoindre Paros c’était 1 traversée par semaine en plein mois d’août. Pour réserver nos traversées nous sommes passés par le site Direct Ferries qui regroupe toutes les compagnies, vous avez des ferries classiques, gros et assez lents, et les ferries rapides, plus petits.
On a tout réservé avec la compagnie Seajets, en bateaux rapides. Les billets sont plus chers, vous n’avez pas accès au pont car le bateau n’est pas très grand et va très vite. On a réservé sans se poser de questions, puis par la suite j’ai lu une tonne d’avis négatifs (beaucoup de gens malades car le bateau tangue et des retards constants). J’appréhendais mais au final ça a été, même quand la mer était agitée le bateau bougeait mais rien de fou (je n’ai pas le mal de mer, si vous êtes sensibles prenez quand même un médicament).

Pour se déplacer sur les îles, je vous conseille de choisir un scooter, ou quad, mais d’éviter la voiture puisqu’il est difficile de se garer et les routes ne sont parfois pas revêtues.
A savoir, qu’il n’est pas autorisé de conduire un scooter/quad de 150 cc sans permis moto en Grèce. Votre permis B ne suffit pas et vous oblige donc à prendre une voiture ou un scooter 50 cc (clairement pas la meilleure solution quand on voit les dénivelés). Enfin ça c’est en théorie ! On s’est pris pas mal de refus, mais en général on a toujours trouvé un loueur plus indulgent pour un scooter 150 cc.

A Santorin, nous somme passés par Vazeos pour la location du scooter, 35€ par jour.


Nos 3 jours sur Santorin

Découverte d’Oia

Oia, c’est LE village de Santorin, le plus joli, avec ses maisons construites sur le flan de la falaise et la fameuse vue sur la caldeira. Pour la visite d’Oia, si vous partez en pleine saison, je vous recommande vivement de la visiter le matin, TÔT ! On y est allés une première fois aux alentours de midi, et on a été choqués par le monde, les ruelles sont toutes petites et on a carrément du mal à marcher, c’était horrible ! Ceux qui me suivent sur Instagram ont pu voir en story l’envers du décor. C’est la même chose à l’heure du coucher du soleil… Du coup on a fui ! On y est retournés le lendemain à 7h, pour le coup on était tranquilles ! En plus la température était encore fraîche, donc parfaite pour découvrir un village sans avoir chaud. Après notre petite balade matinale et quelques photos, on a pris le petit déjeuner au Vitrin café, des crêpes, gaufres et smoothie avec une superbe vue. Je vous le conseille !

On est retournés à Oia une deuxième fois pour voir le coucher de soleil, si vous voulez éviter la foule, je vous conseille de le voir au Lioyerma Lounge Club qui se situe au bout d’Oia à côté des moulins. Un club avec piscine qui surplombe la mer, il n’y a pas de foule, de la musique, et on peut profiter du coucher de soleil sans être les uns sur les autres.

Je vous laisse découvrir les photos, on comprend pourquoi c’est si touristique puisque le village est magnifique !

 


Découvrir les jolis villages d’Imerovigli, Fira et Pyrgos

On a visité le village d’Imerovigli en fin de journée, c’est un joli village construit en haut de la falaise qui a une très jolie vue sur la caldeira, comme Oia et moins touristique.


Fira

Fira, c’est la capitale de l’île, plus grande qu’Oia mais pas moins touristique. On l’a visitée un soir et nous avons dîné au Lithos aux première loges pour voir le coucher de soleil, le plus beau que j’ai vu de ma vie ! La vue en hauteur était incroyable, et il n’y avait pas autant de monde qu’à Oia. C’est une ville qui bouge beaucoup, le soir il y a du monde dans les rues, si vous voulez sortir sur Santorin c’est là qu’il faut aller 🙂


Pyrgos

Nous avons visité le joli village de Pyrgos, au Sud de l’île, il est situé dans les terres, et construit en hauteur sur les collines. Il faut monter de nombreux escaliers pour accéder au centre historique, ça grimpe ! On y est allés en fin de matinée et il faisait déjà très chaud, je vous conseille de le visiter tôt le matin. Le village est magnifique, digne d’une carte postale.
Après être arrivés au sommet du village, on a une vue panoramique sur toute l’île, il y a un petit café où on s’est arrêtés pour déjeuner : le Francos Café, ils servent de très bons cocktails et de bonnes bruschettas !


Les plages sur Santorin

Les plages sur Santorin ne sont pas les plus belles des Cyclades, l’île est volcanique, la plupart des plages sont faites de sable noir/galets et l’eau n’est pas turquoise.
Comme il faisait très chaud, on ne pouvait pas faire de visites l’après-midi, on a donc profité de la plage toutes les après-midi.

Je vous conseille 2 plages où nous étions quasiment seuls :
Vlichada : au Sud-Ouest de l’île, je dirais que c’est la plus belle plage de Santorin, et elle n’est pas très connue il n’y avait pas grand monde. C’est une plage de sable noir au pied de hautes falaises aux formes étranges, creusées au fil du temps par l’érosion.

Vorvoulos : une autre plage de sable noir au Sud-Est, il y a une petite paillote en face de la plage où on a très bien mangé : du poissons frais, des sardines grillées, du tzatziki : to limanaki. Des matelas et parasols sont mis a disposition sur la plage gratuitement.

Si vous voulez être tranquilles, longez la plage sur la gauche, il y a des km et des km de plage, et là pour le coup on était seuls tout l’après-midi.

Vous pouvez aussi découvrir le spot de trois plages ultra connues : Red Beach, White Beach et Black Beach (deux dernières accessibles uniquement en bateau au départ de Red Beach). Nous sommes allés voir Red Beach par curiosité, une plage au pied d’une falaise de roche rouge, ce qui lui a valu ce nom. On n’y est pas restés car il y avait beaucoup de monde.


C’est la fin de ces 3 jours sur Santorin, nous demandons à notre hôte de nous réserver un taxi pour se rendre au port où nous prenons le ferry pour Milos le lendemain à 8h : une traversée de 2h avec la compagnie SeaJets.

Nous avons beaucoup aimé cette première approche des Cyclades, on a été impressionnés par ces magnifiques villages construits à pic des falaises et la sublime vue sur la Caldeira, les jolies églises et leurs dômes bleus, les petits chats partout et la bonne cuisine! Je pense que 2 jours auraient suffit puisque l’île est petite, les villages se visitent rapidement et les plages ne sont pas le point fort de l’île.

Cliquez-ici pour découvrir la suite de notre voyage avec l’article sur Milos

3 Commentaires

  1. 13/09/2018 / 20 h 24 min

    Nous sommes partis au mois d’août dans les Cyclades aussi. Mais on a payé notre billet d’avion deux fois plus cher! Tu as pris quel compagnie? On a trouvé aussi que Oia était trop noire de monde et pareil pour red beach. On a préféré visiter des villages moins connus. Par contre, on est resté 4 nuits à Santorin et on a trouvé que ce n’était pas de trop. J’en parlerai d’ailleurs prochainement sur mon blog également. Sinon, on a fait les mêmes îles que toi sauf Paros que l’on a remplacé par Syros.

    • Cynthia
      Auteur
      14/09/2018 / 14 h 17 min

      On est passés par Volotea 🙂 On a été très étonnés aussi qu’ils soient si peu chers !! On est restés 4 nuits aussi sur Santorin, donc 3 jours pleins, j’aurais préféré rester 1 nuit de plus à Milos qu’à Santorin par exemple 🙂

  2. 15/09/2018 / 7 h 40 min

    De superbes photos! Je suis amoureuse de cette île sans y être allée (mais j’aimerais beaucoup!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.